Communiqué | FrancoKaraïbes présente Visages d’Outremer, un témoignage de la présence et de la contribution des communautés de la France d’Outremer

0
27

Montréal, le 11 septembre 2016 – Dans le cadre du Mois du Créole, FrancoKaraïbes invite le grand public à découvrir et rencontrer les communautés de la France d’Outremer installées à Montréal, lors d’une exposition de photos inédites : une série de 28 portraits les mettant en scène dans leur lieu préféré à Montréal !
Une première pour cette communauté méconnue qui témoigne de leur attachement à la ville. Sous la 
présidence d’honneur de M. Louis Arseneault, l’exposition sera lancée le dimanche 2 octobre prochain à l’espace Mushagalusa, en formule 5@7. Elle se tiendra du 3 au 5 octobre à l’espace Mushagalusa (533 Ontario E, Montréal) et du 6 au 11 octobre à l’UQÀM.

LES ULTRAMARIN(ES), UNE COMMUNAUTÉ BIEN ANCRÉE ET CEPENDANT INVISIBLE
« Qu’est ce qu’un ultramarin? La Guadeloupe, c’est près de l’Afrique, n’est-ce pas? Vous parlez français, vous n’êtes pas haïtien, mais vous venez d’où ? »

Autant de questions auxquelles les communautés de la France d’Outremer répondent au quotidien. En effet, bien qu’installées au Québec depuis plusieurs décennies, elles ne sont ni connues, ni reconnues et donc absentes de l’échiquier culturel, économique et social.

En mai dernier, FrancoKaraïbes lançait un appel vers ces compatriotes afin de leur proposer de contribuer à la réalisation d’une exposition photo inédite sur les ultramarin(es) installé(es) à Montréal.

« L’enjeu du projet Visages d’Outremer est bien de donner un visage et une voix à la France d’Outremer et ainsi de témoigner de notre présence ici », de commenter Ania Ursulet, Française d’origine martiniquaise et Fondatrice de l’OBNL FrancoKaraïbes.

VISAGES D’OUTREMER, UNE DIMENSION INCLUSIVE FORTE
Chaque candidat est présenté au moyen de deux photos : un portrait et une photo dans son lieu préféré à Montréal. « Une façon originale et pertinente, à mes yeux, de témoigner d’un ancrage réel en présentant nos coups de de cœur au sein même de notre ville d’adoption ! » a souligné Ania Ursulet.

Aller à la rencontre de ces communautés, apporter un éclairage sur leur présence, leur culture, ainsi que sur leur contribution au dynamisme économique de Montréal, tels sont les objectifs du projet. En effet, la moitié des « Visages d’Outremer » présentés dans l’exposition sont des entrepreneur(e)s montréalais(es) ! Une dimension à valoriser auprès de tous les publics.

« In fine bien sûr, il s’agit de favoriser notre inclusion au Québec grâce à une meilleure connaissance et reconnaissance du grand public bien sûr, tout autant que des acteurs économiques et des institutions. », de poursuivre Mme Ursulet.

L’UQÀM, PREMIER CONTACT AVEC LE QUÉBEC POUR UNE GRANDE MAJORITÉ D’ULTRAMARINS
Visages d’Outremer présente également un grand nombre d’étudiant(e)s venu(e)s poursuivre leurs études à Montréal. De plus en plus nombreux, chaque année, ils bénéficient notamment des liens privilégiés entre la France et le Québec ainsi que de programmes spécifiques avec les Outre-Mer via notamment l’Office Franco-québécois de la Jeunesse (OFQJ).

« Depuis plusieurs années, l’UQAM entretient des liens étroits avec la Guadeloupe et la Martinique, par des professeurs impliqués en enseignement et recherche, ainsi qu’à travers les dizaines d’étudiantes et étudiants antillais qui choisissent année après année de venir étudier dans notre université. Il nous fait donc grand plaisir d’accueillir sur notre campus l’équipe de FrancoKaraïbes et l’exposition Visages d’Outremer, et nous sommes d’ailleurs bien heureux de reconnaître quelques visages de nos étudiants antillais ! Bienvenue à FrancoKaraïbes et à la communauté antillaise. Bonne exposition ! » de conclure Françoise Braun, Directrice du Bureau du recrutement étudiant.

LOUIS ARSENEAULT, PRÉSIDENT D’HONNEUR ET PORTE-PAROLE IMPLIQUÉ
« Les cultures des communautés de la France d’Outremer sont d’une richesse extraordinaire et sont beaucoup plus près de la nôtre qu’on ne peut le penser. Il y a deux décennies, ma rencontre avec celles-ci a été un véritable coup de foudre et depuis j’y ai développé de nombreuses relations d’amitié. C’est donc tout naturel pour moi et un honneur d’agir à titre de porte-parole de Visages d’Outremer, une initiative originale et rassembleuse qui permet de bâtir des ponts entre le Québec et les communautés ultramarines. C’est un peu ma façon de contribuer à renforcer ce grand trait d’union que l’histoire trace entre nos peuples », a déclaré M. Louis Arseneault, Président d’honneur de Visages d’Outremer.

CONRAD VITASSE, PHOTOGRAPHE DE LA RELÈVE MONTRÉALAISE
« J’ai immédiatement été séduit par le projet Visages Outremer. Valoriser une communauté afin de lui donner une place dans la diversité culturelle de Montréal est une philosophie à laquelle j’adhère. Je voulais faire partie du projet.

Au delà de ma contribution au projet de FrancoKaraïbes, Visages Outremer m’a permis de rencontrer ces ultramarins aux personnalités pleines de joies. De chaque séance photos je garde le souvenir de belles rencontres qui sont pour certaines vite passées de la peur de l’objectif à des fous rires. Merci à Ania et Marine de FrancoKaraïbes et à chaque participant(e) pour les moments partagés. Ces rencontres sont la raison pour laquelle j’aime mon métier ».

EXPERIMENTER LE VIVE-ENSEMBLE INTERCULTUREL À MONTRÉAL !
«
À l’image de nos cultures, cet événement sera créatif, convivial et gourmandgrâce notamment à la performance artistique d’une artiste guadeloupéenne, aux différents temps forts ainsi qu’au mets du restaurant Bokit ! Vous aurez aussi l’opportunité de visiter l’exposition en compagnie des mannequins d’un jour, les 28 ultramarin(es) qui vous feront découvrir leur « Montréal », témoignant ainsi de leur attachement à la ville la plus cosmopolite du Québec ! » conclut Ania Ursulet.

PLUS D’INFOS 

À propos de FrancoKaraïbes
Créée en février 2013, FrancoKaraïbes est une OBNL dont la mission est de promouvoir et soutenir l’expression et la diffusion des cultures franco-caribéennes au Québec tout en favorisant leurs interactions avec la culture Québécoise, en proposant tout au long de l’année, des activités interculturelles et artistiques pour le Grand Public. Très attaché à l’interaction entre les communautés franco-caribéennes et leur pays d’adoption, FrancoKaraïbes contribue aussi à faciliter l’inclusion des franco-caribéens par le biais du partage culturel avec le grand public québécois, toutes générations confondues.

À propos de Conrad Vitasse
Autodidacte, Conrad Vitasse fait de la photographie un moyen d’expression et de création lui permettant de retranscrire sa vision du monde. Privilégiant le lien avec la nature, la faune et la flore, dans ce qu’elle a de plus pur, de sauvage et d’inattendu, globe-trotteur dans l’âme, avide de narration photographique, Conrad Vitasse capture des moments suspendus dans le temps et l’espace afin de toucher et d’émouvoir sans artifice et avec simplicité.
conradvitasse.con

À propos de l’UQAM
l’Université du Québec à Montréal est une université francophone réputée pour son ouverture, son dynamisme, la qualité de ses enseignements et la pertinence de ses programmes d’études. Elle offre aujourd’hui plus de 300 programmes aux trois cycles et accueille des étudiants originaires de près de 95 pays.