slider_GOM

Communiqué|FrancoKaraïbes lance « génération Outremer Canada », un Réseau local dédié aux jeunes de la France d’Outremer

Montréal, le 06 janvier 2017 – Nouveau volet de FrancoKaraïbes, génération Outremer Canada s’adresse aux jeunes ultramarins, étudiants ou professionnels, installés ou désirant venir au Canada. Sa principale mission est de créer une force vive s’appuyant sur une dynamique de réseau au sein d’une communauté de plus en plus présente au Canada !

Génération Outremer, piloté par des ultramarins pour des ultramarins
En dépit d’un nombre croissant d’étudiant(es) et de jeunes professionnels ultramarin(es) installé(es) dans la belle province et notamment à Montréal, il n’existe toujours aucun « Réseau structuré » capable de représenter, soutenir ou d’accueillir les communautés de la France d’Outremer.

Principales conséquences : un sentiment d’isolement et des difficultés d’intégration. Une situation vécue par nombre d’étudiants dès leur arrivée.
« L’immigration est une expérience, dont la réussite peut être plus grande en étant connecté aux autres et en s’entraidant ! » souligne Marine A. étudiante en DESS Technologies de l’information à l’UQÀM.

Dans un premier temps, génération Outremer (GOM) s’appuiera sur des étudiants ultramarins, désireux de bâtir et de bénéficier d’un Réseau dédié.
«
Il ne s’agit nullement de se substituer aux organismes/sites existants mais bien de proposer un point d’ancrage et un point de connexion différent, nourri et piloté, par et pour, les principaux intéressés. Notre souhait est de répondre aux demandes/besoins spécifiques des communautés de la France d’Outremer d’ici et ailleurs, sur le Canada. Par exemple trouver en un seul lieu : infos pratiques, retours d’expérience professionnels, culturels, trucs et astuces, FAQ… basés sur le vécu d’ultramarins résidant au Canada. » commente, Ania Ursulet, Fondatrice de FrancoKaraïbes.

De l’importance de la création d’un Réseau Outremer au Canada
Ici comme ailleurs, la force et l’impact d’avoir un « Réseau » n’est plus à démontrer tant d’un point de vue professionnel qu’amical. Et ce besoin est encore plus criant quand on est immigrant. Alors pourquoi ne pas commencer à créer son Réseau au sein même de sa communauté ?

L’ambition affichée de GOM est bien de créer du lien entre les communautés de la France d’Outremer expatriés de façon temporaire ou permanente.
D’initier une dynamique fédératrice alimentée par les ultramarins d’ici
avec pour objectif de s’inscrire dans la pérennité et de compter
! « À terme, créer un réseau actif qui pourra enfin interagir avec les écosystèmes économiques, culturels et sociaux locaux.» ajoute Ania Ursulet.

Enfin, à l’image de FrancoKaraïbes, GOM contribuera également à valoriser la culture et les talents des communautés de la France d’Outremer résidant au Canada.
« Les territoires ultramarins ont étés et sont toujours des espaces qui font parler d’eux pour de multiples raisons, de la beauté des paysages de nos départements respectifs à notre diversité culturelle. Nous aussi nous pouvons contribuer au rayonnement de nos territoire à une plus grande échelle. Ici, à Montréal. Et tous ensemble, d’une envie et motivation commune. » dit Adrien M, étudiant à l’UQÀM.

Lancement de Génération Outremer Canada, le 02 février à Montréal
C’est la Caisse Desjardins du Sud-Ouest 360d qui accueille ce premier rendez-vous entre ultramarin(es), en présence de Catherine Feuillet, Consule générale de France à Montréal qui soutient cette initiative de la France d’Outremer.

Au programme, présentation de GOM, rencontres, échanges et discussions, recrutement de nouveaux membres, réseautage et cocktail.

Informations pratiques
Date : jeudi 02 février                                                   Événement gratuit
Lieu
Centre de services Griffintown                  Inscription obligatoire
Horaire : 5@7                                                                 Nombre de places limité

affiche.V1