Communiqué | l’hommage des communautés de la France d’outre-mer à la langue Française !

Montréal le 13 novembre 2018. En décembre prochain, Maryse Condé se rendra à Copenhague pour recevoir le Prix Nobel de Littérature pour l’ensemble de son œuvre. Forte de plus d’une trentaine de romans, cette écrivaine est née en Guadeloupe, un département d’outre-mer français, situé à quelques heures du Québec. Cette reconnaissance internationale fait écho à « La Grande Dictée 2018-2019 de FrancoKaraïbes », un projet choral et rassembleur de promotion et de valorisation de la langue française qui s’appuie sur la littérature, les écrivains et les cultures de la France d’Outremer.

L’hommage des communautés de la France d’outre-mer à la langue française
La France d’outre-mer (Les Outre-mer) comprend les territoires de la République française situés hors des frontières hexagonales. Elle se compose de 13 territoires (dont 2 inhabités*) : Clipperton*, Guadeloupe, Guyane, Ile de la Réunion, Mayotte, Martinique, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre et Miquelon, Terres australes et antarctiques françaises (TAAF)* et Wallis et Futuna.
Disséminés dans plusieurs régions du monde – Amérique, Océanie, océan Indien, mer des caraïbes et Antarctique – les communautés de la France d’outre (ultramarin(e)s) partagent tous la même langue : le français.

Jouissant d’un puissant attrait auprès des communautés ultramarines, nombre d’entre-elles se sont installés au Québec. Province francophone, aïeule commune, migrations facilitées par des incitatifs à la mobilité, campagnes annuelles de recrutement d’étudiant(e)s, sont autant de bonnes raisons qui font de la Belle Province une destination de choix ! Ainsi, chaque année, le Québec accueille un nombre croissant d’étudiant(e)s, de professionnels et de familles des Outre-mer.

« La Grande Dictée est aussi bien une occasion de rendre hommage à la langue française que de découvrir ou redécouvrir les écrivains de la France d’outre-mer d’hier et d’aujourd’hui. De St-Pierre et Miquelon, archipel français d’Amérique du Nord, situé dans l’océan Atlantique nord, au sud de l’Île canadienne de Terre-Neuve, en passant par l’Île de la Réunion (océan Indien), jusqu’en Polynésie Française (océan Pacifique), c’est bien la richesse de la langue française qui permet de dépeindre des cultures et des univers aussi riches que différents. », commente Ania Ursulet, Fondatrice et Présidente de FrancoKaraïbes.

Écrivains ultramarins : excellence et reconnaissance
Maryse Condé, Prix Nobel de Littérature 2018, s’inscrit dans la longue lignée d’écrivains ultramarins talentueux qui enrichissent le patrimoine littéraire français et francophone. La France compte désormais 16 prix Nobel de Littérature et totalise le plus grand nombre de lauréats dans cette catégorie.

Née en Guadeloupe, Maryse Condé a étudié à Paris, avant de vivre en Afrique, d’où elle a tiré l’inspiration pour son best-seller : Ségou (Robert Laffont, 1985). Suivront une trentaine de romans dont Moi, Tituba, sorcière (grand prix littéraire de la Femme, 1986), La Vie scélérate (prix Anaïs-Ségalas de l’Académie française, 1988), Le Cœur à rire et à pleurer (prix Marguerite-Yourcenar, 1999)…
Enseignante en littérature à l’université de Columbia (New York), Maryse Condé a été, en 1993, la première femme à recevoir le prix Putterbaugh, décerné aux États-Unis à un écrivain de langue française, pour l’ensemble de son œuvre.

« Nous sommes tous très fiers et très heureux de cette reconnaissance internationale prestigieuse pour la Guadeloupe, l’ensemble des Outre-mer et la France. Maryse Condé inscrit désormais son nom aux côtés d’écrivains français de renom tels que François Mauriac, Jean-Paul Sarthe, Albert Camus, André Gide », ajoute Marie-José Gustave, Artiste – Sculpteure de papier, installée à Montréal depuis 20 ans.

Et, elle n’est pas la seule représentante des Outre-mer à s’être distinguée dans ce domaine. Évoquons des figures emblématiques de la littérature française : Patrick Chamoiseau, Prix Goncourt pour Texaco (1992), Eugène Nicole, Prix Joseph Kessel pour L’œuvre des mers (2011), Gisèle Pineau, Grand prix des lectrices de Elle et Prix Carbet de la Caraïbes pour La grande drive des esprits, ainsi qu’en août dernier, Estelle-Sarah Bulle, lauréate du prix Stanislas pour son premier roman Là où les chiens aboient par la queue, ou encore Aimé Césaire, le père de la négritude, écrivain, poète, dramaturge et homme politique, Frantz Fanon, Raphael Confiant, Édouard Glissant, Guy Tirolien, St-John Perse, pour n’en citer que quelques-uns !

La Grande Dictée, un projet choral et rassembleur autour de la langue française,
accessible à tous !
Lancé le 29 septembre dernier à l’université McGill, en présence de M. Claude Pinault, Sous-ministre associé et de M. François Gerin-Lajoie, Président de la Fondation Paul Gerin-Lajoie, FrancoKaraïbes a organisé un concours d’orthographe sur le thème de l’Ile de la Réunion, narrée par Mafane, conteuse réunionnaise, récipendiaire du prix Conteuse de la relève en 2015.

La Grande Dictée se poursuit d’octobre 2018 à mars 2019 et s’articule autour de 2 axes : « Grand public » et « médiation culturelle ».
En effet, basé sur la pratique du français, ce projet a été pensé avec le souci de permettre à tous les québécois, de toutes origines, et toutes générations confondues de participer à ce grand élan autour de la langue française.

L’axe « Grand public » prend la forme d’escales thématiques mensuelles et propose un quiz « Littéraire » et un quiz « Découverte » sur les Outre-mer présentés chaque mois.
Disponibles sur le site de FrancoKaraïbes et relayés via ses réseaux sociaux – Facebook  Twitter  Instagram – ces derniers permettront aux participants d’exercer leur maîtrise du Français (compréhension et écriture).
Infos : bit.ly/FrancoQuiz

Calendrier des Escales
2018

Octobre    : Île de la Réunion et Mayotte (océan Indien)
Novembre : Polynésie Française, Wallis et Futuna et Nouvelle Calédonie (océan Pacifique)
Décembre : Île de Clipperton et TAAF (non habités)

2019

Janvier : St-Pierre et Miquelon (océan Atlantique)
Février : Guadeloupe (mer des Caraïbes)
Mars    : Guyane et Martinique (Océan Atlantique et mer des Caraïbes)

Quant au volet « Médiation culturelle », il a été conçu pour les communautés non-francophones et les jeunes. Suite au lancement d’un Appel à projet le mois dernier, FrancoKaraïbes concrétise actuellement un maillage avec des organismes communautaires, dédiés à la francisation ou encore à la diversité ethnoculturelle non francophone. Au programme, des activités sur-mesure permettant à chaque participant de progresser dans son apprentissage et sa pratique du français, de façon originale.
Les médiations culturelles se dérouleront de novembre 2018 au 15 mars 2019. Chacune donnera lieu a un livrable qui pourrait être présenté lors de la FrancoFête, organisée à l’Université McGill, le 20 mars prochain, dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Francophonie.

Contact Presse : presse@francokaraibes.ca

À propos de FrancoKaraïbes
Créée en février 2013, FrancoKaraïbes est un organisme à but non lucratif dont la mission est de promouvoir et soutenir l’expression et la diffusion des cultures de la France d’outre-mer tout en favorisant leurs interactions avec la culture québécoise. Forte d’un ADN interculturel, à l’image de sa fondatrice, issue d’une double culture, FrancoKaraïbes s’inscrit comme un porte-voix et un trait d’union entre la France d’outre-mer et le Québec. L’OBNL souhaite également être un point d’ancrage fort pour les communautés ultramarines installées au Québec, et aspire à leur offrir un socle fédérateur afin de soutenir leur inclusion au sein de leur pays d’adoption.

#outremer #francophonie #interculturel #diversité