Communiqué | À la rencontre des communautés de la France d’outre-mer, 
grandes ambassadrices de la langue française !

Projet La Grande Dictée 2018-2019

Montréal le 22 août 2018. Conçu par FrancoKaraïbes, « La Grande Dictée 2018-2019 » est un projet choral et rassembleur de promotion et de valorisation de la langue française qui s’appuie sur la littérature, les écrivains et les cultures de la France d’Outremer. D’une durée de 6 mois, ce projet s’adresse au grand public québécois dans toute sa diversité linguistique, ethnoculturelle, et sociale et valorisera la fierté de participer. Afin d’être accessible au plus grand nombre, notamment les communautés non-francophones, le projet proposera également des activités de médiation culturelle via un maillage avec des organismes dédiés à la francisation, au soutien communautaire ou encore à la diversité ethnoculturelle non francophone. Le lancement du projet aura lieu le 29 septembre prochain, à l’université McGill, avec l’organisation d’un concours d’orthographe ludique suivi d’un spectacle de conte sur le thème de l’Île de la Réunion, dans le cadre des Journées de la Culture.

L’hommage des communautés de la France d’outre-mer à la langue française
La France d’outre-mer (Les Outre-Mer) comprend les territoires de la République française situés hors des frontières hexagonales. Elle se compose de 13 territoires dont 11 habités : Clipperton, Guadeloupe, Guyane, Ile de la Réunion, Mayotte, Martinique, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, St-Pierre et Miquelon, Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et Wallis et Futuna.
Disséminés dans plusieurs régions du monde – Amérique, Océanie, océan Indien, mer des caraïbes et Antarctique – les ultramarins partagent tous la même langue : le français.

Nombre d’entre eux sont d’ailleurs des figures emblématiques de la littérature française. On ne présente plus Aimé Césaire, écrivain, poète, dramaturge et homme politique, Frantz Fanon, Édouard Glissant, ou également parmi nos contemporains, Patrick Chamoiseau (prix Goncourt pour Texaco), Maryse Condé, Gisèle Pineau et Christiane Taubira !

« La Grande Dictée » sera une occasion de découvrir ou redécouvrir les écrivains ultramarins d’hier et d’aujourd’hui. Et également de souligner la richesse de la langue française au travers de récits dépeignant des cultures et des univers variés.
De St-Pierre et Miquelon, archipel français d’Amérique du Nord, situé dans l’océan Atlantique nord, au sud de l’Île canadienne de Terre-Neuve, en passant par l’Île de la Réunion, dans l’océan indien, jusqu’à la Polynésie Française située dans le sud de l’océan pacifique, c’est tout un florilège de mots et d’expressions inusité que le grand public pourra apprécier », commente Ania Ursulet, Fondatrice et Présidente de FrancoKaraïbes.

Un projet choral et rassembleur autour de la langue française, accessible à tous !
« Je me sens tout simplement béni d’être le Porte-parole de « La Grande Dictée 2018-2019″. Je suis convaincu que lorsque l’on apprend un nouveau mot de la langue française, nous progressons alors avec grâce, vers la découverte de cette langue si délicate », commente AngeLo Cadet, Porte-Parole du projet.

Basé sur la pratique du français, « La Grande Dictée » a été conçu comme un projet choral avec la volonté d’être accessible à tous : québécois, de toutes origines, et toutes générations confondues, invités à participer à ce grand élan autour de la langue française !

Durant les 6 prochains mois, de nombreuses activités interactives seront proposées au grand public, via les réseaux sociaux et le site web de FrancoKaraïbes.
Dans le même temps, FrancoKaraïbes établira un maillage avec des organismes – communautaires, dédiés à la francisation, au soutien à la diversité – pour concevoir des activités « sur-mesure » favorisant la pratique de la langue française, à l’oral ou à l’écrit.

« Offrir également l’opportunité à des publics non-francophones, issus de la diversité ou encore à des jeunes accueillis au sein d’organismes de soutien, de participer, tel est un de objectifs majeurs du projet. L’arrimage avec les organismes permettra de dimensionner les activités, qu’elles soient accessibles, mais également qu’elles demandent un effort dans la pratique du français. Même si l’emphase est mise sur la participation (vs la compétition), chaque activité donnera lieu à un livrable qui sera présenté à la fin du projet. Une façon de susciter la fierté et de valoriser les  accomplissements individuels et-ou collectifs autour de la langue française », ajoute Ania Ursulet.

Les activités de médiation culturelle se dérouleront de novembre 2018 à mars 2019, au sein des organismes. Les livrables de ces activités pourraient être présentés le 20 mars 2019, à l’occasion de la FrancoFête organisée à l’Université de McGill.

Le projet « La Grande Dictée 2018-2019 » est réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, dans le cadre de la stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française.

L’Université McGill, un partenaire clé du projet « La Grande Dictée 2018-2019 »
L’Université McGill compte quelque 40 000 étudiants, dont plus de 11 000 étudiants internationaux, et parmi ceux-ci plusieurs ultramarins. C’est donc avec enthousiasme que McGill s’associe à « La Grande Dictée 2018-2019 », en accueillant les deux temps forts événementiels du projet : le grand lancement, qui aura lieu le 29 septembre prochain au Moyse Hall Theatre, sur le campus du centre-ville, et la 3e édition de la FrancoFête dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars 2019.

« Depuis près de deux siècles l’Université McGill est enracinée à Montréal et accueille des étudiants, des professeurs et des membres du personnel francophones et francophiles venus d’ici et d’ailleurs. Le français est parlé quotidiennement au sein de la communauté mcgilloise dont les membres sont issus de plus de 150 pays. Nous sommes donc très heureux et fiers d’accueillir La Grande Dictée 2018-2019 et de collaborer avec FrancoKaraïbes afin de célébrer la vitalité de la langue française et la diversité culturelle », a déclaré Louis Arseneault, vice-principal Communications et Relations externes de l’Université McGill.

Tous ensemble pour participer à « La Grande Dictée » de FrancoKaraïbes
C’est l’Île de la Réunion qui sera mise à l’honneur lors de ce 1er temps fort du projet.
Mafane, conteuse ultramarine, native de cette île et récipiendaire du prix « Conteuse de la relève » prêtera sa voix à ce concours d’orthographe scénarisé.
« Nous avons souhaité faire appel à une conteuse pour que cette dictée soit également une invitation au voyage dans l’univers des Contes et légendes de l’île de la Réunion », d’ajouter Olivier Delort membre du Conseil d’Administration de FrancoKaraïbes. Le concours sera suivi du spectacle de Mafane sur le même thème !

« Je vous invite chaleureusement à participer au projet « La Grande Dictée » et ainsi partager ensemble une aventure exceptionnelle riche d’échanges, d’apprentissage et de découverte de la langue française », a dit AngeLo Cadet.

Informations pratiques et inscription

Contact Presse : presse@francokaraibes.ca

Et Ania de conclure « Aller à la rencontre des communautés de la France d’outre-mer du Québec, c’est partager et célébrer un héritage commun et ainsi renforcer nos liens autour de la francophonie au Québec et dans le monde entier. »

À propos de FrancoKaraïbes
Créée en février 2013, FrancoKaraïbes est un organisme à but non lucratif dont la mission est de promouvoir et soutenir l’expression et la diffusion des cultures franco-caribéennes tout en favorisant leurs interactions avec la culture québécoise. Forte d’un ADN interculturel, à l’image de sa fondatrice, issue d’une double culture, FrancoKaraïbes s’inscrit comme un porte-voix et un trait d’union entre la France d’outre-mer et le Québec. L’OBNL souhaite également être un point d’ancrage fort pour les communautés ultramarines installées au Québec, et aspire à leur offrir un socle fédérateur afin de soutenir leur inclusion au sein de leur pays d’adoption.
FrancoKaraïbes est membre de Diversité Artistique Montréal

#outremer #francophonie #interculturel #diversité